• U ziu Niculaïu (20 avril 2007)

    Les facteurs d'aujourd'hui ont la vie facile quoiqu'on en dise : au début du siècle, ils faisaient leur tournée à pieds!!
    Ainsi, chez nous, Nicolas Simoni , (le père de Manccicola), descendait à pieds jusqu'à Ponte-Leccia pour prendre le courrier; ensuite, il allait à Piedigriggio, à Popolasca et à Castiglione pour le distribuer et il faisait cela tous les jours!

    Il coupait à travers le maquis bien sûr; quand il était fatigué, il se faisait une petite sieste, allongé sur un mur.
    Quelquefois la sieste s'imposait d'office(lorsqu'il avait trinqué un peu trop , chez les braves gens à qui il remettait le courrier et qui en échange lui offraient un petit coup pour lui donner des forces.
    Lorsqu'il avait trop de catalogues à distribuer ( à l'époque, c'était: les galeries Lafayette et le bon marché), il en jetait quelques- uns dans le Canavaghjolu et il repartait, plus léger!!!
    C'était le spécialiste des siestes sur les murs!
    Les enfants prenaient des paris pour deviner à quel moment , il allait tomber du mur: eh! bien! personne n'a jamais gagné, car il ne tombait jamais, même quand il était "pompette".

    U ziu Niculaïu avait aussi une autre spécialité: il éternuait très fort; tout le village en profitait!
    Et le plus beau , c'est qu'à chaque éternuement, sa femme s'écriait:""CUCULU"!!! aussi fort qu'il éternuait.(prononcez "coucoulou")
    Ce qui fait que les gens attendaient en tendant l'oreille , ce "CUCULU" qui ponctuait chaque éternuement!!!
    c'était épique!!!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :